Sélectionner une page

On s’est tous déjà réveillés avec le sourire en se penchant à la fenêtre pour sentir le soleil illuminer notre esprit. Mais l’inverse est aussi vrai… combien de fois sommes-nous réveillés en regardant frileusement par dessus la couette pour apercevoir un temps pluvieux et venteux, nous prodiguant beaucoup moins d’énergie et ayant une fâcheuse tendance et nous rendre plus déprimés que joyeux.

La raison est qu’il s’agit d’une de nos préoccupations.

Le cercle de préoccupations :

En tant qu’individu nous avons de nombreuses préoccupations : travail, santé, apparence physique, enfants, vie de couple, météo, etc.

Nous pouvons classer nos préoccupations selon 3 critères :

  • Les préoccupations sur lesquelles nous avons une influence directe
  • Les préoccupations sur lesquelles nous avons une influence indirecte
  • Les préoccupations sur lesquelles nous n’avons aucune influence

Pour élargir notre cercle d’influence et réduire notre cercle de préoccupation, il convient de faire un point sur celles qui ont le plus d’importance pour nous et sur la manière dont on peut les influencer.

Le cercle d’influence :

Les personnes qui sont proactives, agissent sur leur cercle d’influence pour se donner les moyens d’agrandir ce dernier tout en réduisant leur cercle de préoccupations.

Voici une histoire vraie :

Nous sommes au sein d’une entreprise très performante. Un manager reconnu pour sa créativité et son talent, terrifie ses employés à chaque réunion par sa rigidité et son autorité directive.

Un jour, un de ses employés décide de passer à l’offensive. Durant plusieurs mois, il fait en sorte de répondre à toutes les attentes de son manager. Il est toujours traité comme un « pion » mais s’applique à compenser les défauts de son manager et à anticiper ses besoins.

Au bout d’un moment le manager dit à un de ses collaborateur : « Cet homme est incroyable, non-seulement il répond à toutes mes demandes mais il anticipe même les informations dont je vais avoir besoin plus tard. »

La réunion suivante, le manager ordonnait toujours : « Apportez-moi cela… Faites ceci, faites cela… » Toute le monde y avait droit, sauf un employé à qui il demandait « Qu’en penses-tu ? ».

Cet employé venait d’agrandir son cercle d’influence.

C’est en travaillant sur nous-même qu’on se donne les moyens d’influencer les circonstances.

Accroître son cercle d’influence :

1 : Prendre conscience de ce qui est important pour nous, de nos préoccupations.

2 : Faire le point sur les niveaux d’influence que l’on a sur ces préoccupations.

3 : Mettre en place des actions ayant un impact significatif sur notre vie.

Cet article m’a été inspiré par un livre écrit par Stephen R. Covey, que vous pouvez retrouver sur Amazon en cliquant sur ce lien.

À vous de jouer.

Benjamin Rey